L’association Bloom vient de sortir un classement des eurodéputés français se basant sur leur engagement en faveur de la protection des océans.

Le Réseau action climat avait déjà fait un classement similaire concernant le dérèglement climatique. Cela a donc donné à Bloom l’idée de noter les eurodéputés de l’hexagone en fonction de leurs opinions et de leurs votes concernant les politiques en rapport avec la pêche. Chaque député s’est donc vu attribuer une note se situant entre 0 et 20, ce qui nous a conduit à un résultat plutôt positif pour le parti Europe Ecologie Les Verts, dont les notes fluctuent entre 15 et 20. Concernant le parti Républicain, c’est tout l’opposé, les notes gravitent entre 1 et 5.

Pour rentrer dans le détail du système de notation, ces notes se basent sur des points attribués en fonction des votes de ces députés. Par exemple, 3 points pour un vote protecteur des milieux marins, 0 point pour destructeur, 1 point pour l’abstention, 0,5 pour les cas d’absences ou pour présence sans vote.

Résultat : un bilan perplexe à la fois pour la gauche et le centre

On prend note de Pascal Durand, anciennement du groupe Europe Ecologie Les Verts et désormais au sein du groupe Renaissance de la République en marche, qui se targue d’un 20 sur 20. De même pour Karima Delli, toujours chez EELV. Pour vous donner un exemple concret de leur positionnement sur le sujet, tous les deux ont soutenu le vote pour un amendement soutenant l’interdiction de la pêche à la baleine au sein des accords de libre-échange avec le Japon.

En ce qui concerne les 19 élus du Rassemblement national, on prend note de score se situant globalement entre 4 et 7 sur 20. Ce score s’explique notamment par l’abstention ou un bien un vote absent sur les textes et amendements importants.

Puis, pour les eurodéputés issus du Parti Communiste ou encore de la France Insoumise, les notes se baladent entre au-delà des 10 sur 20, mettant en exergue des profils bons et moins bons. Pour finir, pour les Socialistes ainsi que pour le Modem, on se limite globalement à la moyenne.